SoulsSeekers est un projet de bande dessinée amorcé en autodidacte pour EPILOST, sorte de « laboratoire graphique » afin d’éprouver sa rigueur de travail et aussi développer ses propres codes picturaux. Le résultat étant un roman graphique avançant au grès des bouleversement d’emploi du temps et de longues soirée passée à gratter du papier devant un liquide brassé.

Le pitch –

SoulsSeekers prend place dans un monde inconnu à la géographie imprecise, constmement baignée d’une brume épaisse empechant masquant astres et étoiles. Subissant un déclin qu’il ne peuvent maîtriser, l’humanité lutte dans une course à l’energie mortifère, divisant les population et les laissant en proie au Éthérés, des esprits contaminant les lieux et les personnes, produisant des maledictions et enflant comme des tumeurs monstrueuses.

Dans ce contexte, Hariken, un prince déchu et Shikuru, sa garde du corps arpentent les routes et les chemins, devenu exorcistes par la force des choses et se confrontent à la morale des hommes et aux pièges tendus par les esprits malins. L’un est en quête d’un honneur à reconquérir quand l’autre conjugue avec un libre arbitre qu’elle n’a jamais connu et l’effroyable responsabilité qu’implique le fait d’être libre.

Le format

Le format de SoulsSeekers est mouvant, s’adaptant à la longueur d’une histoire, qu’importe si il y a du rab’ de pages, l’important est de figurer le récit. Tout ceci se veux être une saga multiforme enchainant une suite d’épisodes, chacun contant un passage des protagonistes dans une ville, un lieux hanté ou le long d’une route semée d’embuche. Si le départ et la destination sont écrits, il reste encore à dérouler le voyages des deux exorcistes au travers des pistes embrumées.

Pour le moment la saga se compose de deux tomes qu’il est possible de lire via ce lien